4 atouts du goyavier.

Le goyavier: un petit fruit rouge (ou goyave de Chine). D’origine tropical, au goût sucré et acidulé. A l’île de la Réunion, la saison débute au mois d’avril jusqu’au mois d’août.

1- Le joyau rouge qui nous fait du bien.

Il faut souligner que le goyavier est un fruit remarquablement riche en vitamine C.

De plus ces feuilles (en tisane ) bénéficient des vertus anti-inflammatoires. de même que des pouvoirs cicatrisants .

2- Un joyau rouge de la nature à la Réunion.

Vous en trouverez bien sûre en forêt, sur les sentiers de randonnée et aussi sur les bordures des routes.

3- Un joyau rouge qui se fête.

Chaque année se déroule à la Plaine des Palmistes ” la fête des goyaviers”. Donc tout un programme pour découvrir le goyavier sous toutes ses formes. Ainsi que d’autres produits du terroir.

4- Un joyau culinaire.

Le goyavier s’accommode en cuisine de différentes façons. Nature, en confiture, en gelée, en clafoutis, en sorbet , en jus en autre…..

Je vous propose pour vos carnets de recettes: une autre douceur péi :

Une recette de confiture de goyavier.

Ingrédients.

-1 kg de goyaviers, 500 gr de sucre de canne, 1 gousse de vanille, 20 cl d’eau.

Recette.

Nettoyez les goyaviers en retirant les têtes. En premier lieu faire cuire les fruits environ 30 minutes dans une marmite , à feu moyen. Par la suite à l’aide d’un presse légume enlevez les graines. Puis mettre le mélange avec le sucre et la vanille. Cuire pendant 45 minutes à feu doux . Surveillez la cuisson en tournant avec une cuillère de temps en temps. Et laissez prendre la confiture. Bonne dégustation.

goyaviers de la Réunion

Un fruit au parfum de mon enfance.

Petite j’allais en famille faire la cueillette des goyaviers. En pleine nature on s’amusait à remplir chacun son seau . Un régal de pouvoir manger le fruit à peine cueilli. Finalement le moment le plus mémorable c’était d’aider ma mère à la préparation de la confiture. Bref du champs à la cuisine quoi ! C’était que du bonheur.

Les souvenirs les plus réconfortants sont ceux de notre enfance . (Colin Powell )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *