Douceur gourmande de la Réunion gâteau patate

Bonzour zot tout.

Mon programme du jour est plein de réconfort et d’exotisme. Je vous invite donc à un voyage gustatif au cœur des délices de mon île. Le top du top, peut être même le préféré des Réunionnais . Le fameux gâteau de patate douce. Plus exactement dit « gâteau patate». Toutefois la recette varie d’un lieu de l’île à l’autre. En revanche ça reste un gâteau moelleux, fondant. Une gourmandise qui vaut bien donc une escale.

Passons à la recette. Gâteau patate.

Ingrédients: 1kg de patates douces à chair blanche. 100g de farine, 100g de beurre, 100g de sucre, 3 œufs, les graines d’une gousse de vanille. 1 cs de rhum ou anisette ( facultatif ).

Préparation.

Epluchez, lavez et cuisez les patates dans une marmite d’eau ou à la vapeur. Après cuisson écrasez les avec une fourchette (ou mixez). Ajoutez le beurre, le sucre ainsi que les œufs battus. Incorporez ensuite la farine tout en remuant sans cesse et la vanille. Pour finir mettre le rhum ou l’anisette (facultatif). Versez la préparation dans un moule beurré. Enfournez à 180°et laissez cuire au moins 45 minutes. Cuisson à surveiller selon les fours. Une fois cuit, laissez complètement refroidir avant de démouler.

Un délice !! Encore meilleur de le savourer le lendemain pourquoi pas au petit déjeuner.

J ‘ai mis les patates à bouillir sans les avoir peler.

Et je peux dire : c’est moi qui l’ai fait ! Surtout n’oubliez pas de tester cette succulente recette et de mettre votre petite touche perso . Faîtes- vous plaisir !

Confiture de Tomates rouges délice de la Réunion.

Bonzour zot tout.

Le petit déjeuner et moi c’est un moment privilégié. Autant dire mon réveil matin. Un bon café, des fruits frais ainsi que des tartines avec de la confiture fait maison. Le rêve quoi ! Bref il y a une que j’affectionne tout particulièrement dont je vais vous parler aujourd’hui. Elle est à base de Tomates bien rouges. Une douceur créole de mon île natale la Réunion. La recette authentique combine tomates bien rouges avec du sucre roux et de la vanille bourbon. Laissez vous tenter par ce délice qui va mettre des couleurs sur vos tartines. Une tuerie !!

Je partage avec vous la recette que j’ai réalisé avec du sucre spécial confiture et j’en ai mis peu. Le résultat est pas mal aussi. Moins de sucre, plus de fruits et autant de goût. De plus c’est fichtrement bon !

Ma recette de confiture créole de Tomates rouges allégée en sucre.

Les ingrédients : 1kg de tomates rouges. 360g de sucre spécial confiture. 1 gousse de vanille.

La préparation : Lavez et coupez les tomates en morceaux. Laissez macérer avec le sucre et la vanille fendue (la veille si possible). Moi pendant 2 heures environ. Cette étape n’est pas indispensable. Mettre ensuite la préparation dans une marmite. Cuire à feu moyen en remuant régulièrement. Puis à feu doux jusqu’à que les tomates soient confites .

Vérifiez la cuisson en versant quelques gouttes sur une assiette froide. Quand c’est prêt, mettre en pot (après l’avoir préalablement stériliser).

Bonne dégustation !

La confiture de Tomates à pour moi un parfum d’antan. Elle a tout pour plaire. Un régal au petit déjeuner. En plus elle apporte du soleil et un certain réconfort au réveil. N’existez pas à faire cette savoureuse recette. Le fait maison en toute simplicité. Quelle fierté de dire c’est moi qui l’ai fait non !!

Le bissap saveur d’ailleurs.

Bonzour zot tout.

Mon coup de cœur du jour : Une boisson traditionnelle Africaine le bissap. Une recette que j’ai découverte sur le net. Et je me suis dit qu’il fallait le tester. Voilà c’est chose faite. Je dois bien vous l’avouer je me suis laisser séduire avant tout par les vertus qu’on attribue à ce nectar. Mais en réalité ce fut en plus une agréable surprise.

Avant tout c’est quoi le bissap ?

Le bissap nom donné en wolof Sénégalais à une infusion d’hibiscus sabdariffa. Une boisson qu’on trouve dans de nombreux pays (souvent sous d’autres appellations).

Pour cette recette simple à préparer, je vous laisse le choix pour la quantité de sucre. Personnellement j’ai opté pour peu. En outre les fleurs d’hibiscus je les ai acheté en magasin bio.

Ingrédients : pour 1 litre d’eau. Une grosse poignée de fleurs d’hibiscus (30 à 50 g). 6 à 10 feuilles de menthe (facultatif). 2 cuillères à soupe de sucre (selon votre goût).

Préparation. Rincer les fleurs d’hibiscus et les mettre avec les feuilles de menthe dans l’eau. Faites bouillir pendant environ 10 minutes. Le liquide prend alors une belle couleur rouge. Puis éteindre le feu et laissez infuser. Quand c’est froid filtrez. Et ajoutez le sucre. Mettre au réfrigérateur. Servir très frais. Peut aussi être déguster chaud.

Bien frais c’est le top, très rafraîchissante. J’ai adoré son goût acidulé semblable aux fruits Rouges. Une boisson à siroter sans modération.

Il y des différentes façons de varier la recette, vous pouvez notamment ajouter du citron ou encore de la fleur d’oranger. A vous de voir !

Un breuvage aux innombrables vertus.

Lutte contre l’hypertension artérielle, bon pour le cœur, réduit le taux de cholestérol. Action antioxydant, antibactérien, Anti – inflammation, antalgique, diurétique, Anti-asthénique en autres…

Attention : toutes les fleurs d’hibiscus ne sont pas comestibles.

Les délices sucrés de mon île: taro au sucre.

Bonzour zot tout.

Une pause gourmande plein d’exotisme ça vous dit ? Pour commencer connaissez vous le taro ou songe ? En fait songe c’est ainsi qu’on le nomme à la Réunion. C’est une tubercule de la famille des aracées, originaire des régions tropicales. Les feuilles et les tiges de cette plante sont comestibles. Donc, le taro ou songe peut se déguster en gâteau, en chips, en beignet, au sucre, ainsi que cuit à l’eau notamment pour en faire de la purée…Dans les délices sucrés de mon île et pour faire le plein d’exotisme. Je vous présente ma gourmandise du jour: le taro ou (songe) au sucre.

Ingrédients : 500g environ de taro( songe) , 200g de sucre. (selon votre goût). Une gousse de vanille, eau.

Préparation: Epluchez, lavez les songes. Puis coupez les en morceaux. Les mettre dans une marmite avec le sucre, la vanille, l’eau (au niveau des songes). Couvrir en début de cuisson pendant 15 minutes. Et finir à découvert. Laissez cuire jusqu’à que le sucre soit un sirop épais. Se déguste froid.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette tubercule on le trouve relativement facilement dans les épiceries asiatiques en Métropole.

Le songe au sucre j’affectionne particulièrement. Une saveur qui me plonge dans L’enfance. Un délice..

Mon petit plus. Une tubercule avec des atouts judicieux pour notre santé. Riche en vitamines, en antioxydants. Les tiges ont des vertus digestives. Les feuilles luttent contre la diarrhée. Une plante efficace aussi pour réduire l’hypertension artérielle en autres… Voilà donc de bonnes raisons d’intégrer le songe dans votre alimentation.

les feuilles de songes (à la Réunion les jeunes feuilles sont consommées cuites comme brèdes).

Une recette piquante piment la pâte de l’île de la Réunion.

Bonzour zot tout.

S’il y a bien un accompagnement que les Réunionnais affectionnent en particulier c’est sans aucun doute le piment la pâte. Il s’agit en fait d’une purée de piment avec des condiments. Qui accompagne généralement le riz et cari. Prononcé, relevé le piment la pâte c’est juste une question de goût. Je partage donc pour les adeptes de sensation forte un peu comme moi la recette de piment la pâte made in Réunion.

La liste des ingrédients pour un petit bocal.

150g environ de piments (vert ou rouge), 1 morceau de gingembre, 3 gousses d’ail, huile, vinaigre, sel.

Préparation.

Lavez et mixez les piments avec le gingembre ainsi que l’ail. Ajoutez le sel, une cuillère à soupe de vinaigre. Puis mettre le tout dans un bocal stérilisé. Pour finir ajoutez 3 à 4 cuillères à soupe d’huile( il faut que l’huile recouvre la purée de piment). Et si notamment vous avez du combava y mettre le zeste. Pour conclure le piment la pâte se conserve bien.

Mon petit plus dans ma préparation j’ai ajouté 2 piments antillais pour plus de saveurs (car mes petits piments n’étaient pas très piquants). Et la ça chauffe bien plus les papilles.


Servir avec votre plat préféré (du riz ou un bon rougail saucisse). Attention !! Si ça brûle trop ne buvez surtout pas d’eau. Du lait est vivement conseillé pour soulager une “bouche en feu”. De même que de la crème fraîche et du yaourt.

Une recette originale: fondant au chocolat et haricots rouges.

Bonzour zot .

A la Réunion on a l’art de mitonner les grains . C’est extra et super bon . Pourtant les légumineuses n’ont pas dit leur dernier mot. Vous avez envie d’un peu d’originalité ? Un fondant au chocolat sans farine ça vous tente? De plus une recette facile, pas cher surtout avec très peu d’ingrédients. Une recette pris sur le net dont j’ai agrémenté à ma façon. A vous aussi de mettre votre touche personnelle. Voici donc les ingrédients du fondant au chocolat et haricots rouges.

1 boîte d’haricots rouges (250g), 1 tablette de chocolat noir, 6o g de sucre, 1 cuillère à soupe d’huile (moi j’ai mis du colza), 3 œufs. Ma touche perso j’ai ajouté 3 cuillères à soupe de poudre de noisette plus une pincée de vanille en poudre.

Préparation : Préchauffez le four à 170. Egoutez les haricots rouges et mixez les avec le sucre et l’huile. Ensuite faites fondre le chocolat au bain marie. Puis mélangez avec les haricots rouges mixés ainsi que les œufs. Plus la pincée de vanille et la poudre de noisette (facultatif). Versez dans un moule chemisé. Enfournez au moins 20 minutes à 25 minutes. Et c’est prêt.

Surprenant, moelleux, très agréable en bouche. Moi j’adhère. Car j’adore tester des nouvelles recettes et associer différentes saveurs.

Douceur exotique: recette de manioc au sucre.

Bonzour zot tout.

Comme une envie irrésistible de saveur ensoleillée. Une douceur au parfum de mon enfance: du manioc sucré. Bref, fort heureusement on peut s’en procurer facilement sur les marchés en métropole (le pays la frais). Quoi qu’il en soit sucré ou salé le manioc s’invite dans diverses recettes créoles traditionnelles. J’avoue avoir un petit penchant pour le manioc en version sucré. Je vous propose donc aujourd’hui de découvrir ma recette: de manioc au sucre.

Ingrédients pour ma douceur exotique. 500g de manioc, 200 ou 300g de sucre, 1 gousse de vanille., eau.

Préparation : Epluchez et coupez le manioc en morceaux. Ensuite mettez les dans une marmite ( couvrir d’eau à hauteur du manioc). Puis incorporez le sucre, la gousse de vanille fendu. Cuire à feu moyen. Vérifiez la cuisson, il faut que le manioc soit tendre, transparent, bien imprégné du sucre. Alors c’est prêt.

Délicieux, facile à faire. En bouche une explosion de saveurs. Une recette qui permet de s’évader sans quitter la maison.Alors n’existez pas à mettre du soleil dans vos menus !

Une recette bluffante:gâteau au chocolat et avocat.

Bonzour zot tout.

Traditionnellement à la Réunion l’avocat se consomme plutôt salé. Notamment nature ou en rougail bien pimenté. Pourtant l’avocat à d’autres cordes à son arc. En version sucré. Ben oui! Insolite et bluffante. Je vous propose donc ma recette de gâteau au chocolat et avocat. Ma petite touche perso : j’ai mis de la maïzena à la place de la farine, un peu de poudre de noisette et je le l’ai allégé en sucre.

Allez zoom sur mon petit atelier cuisine par ce bel après midi de printemps. C’est du fait maison en toute simplicité.

Ingrédients: 1 avocat bien mûr, 70 g de maïzena, 50g de sucre , 1 sachet de sucre vanillé. 3 œufs, 1 sachet de levure chimique, 3 cuillères à soupe de noisette en poudre.

Préparation :Epluchez et mixez l’avocat. Faites fondre le chocolat au bain marie. Mélangez à l’avocat mixé. Dans un bol fouettez le sucre et le sachet de sucre vanillé aux œufs. Ensuite incorporez le mélange chocolat avocat. Puis la maïzena, la levure ainsi que la poudre de noisette. Versez la pâte dans un moule chemisé. Enfournez au moins 20 minutes. Découvrez et dégustez ! Je l’ai agrémenté à ma façon. Alors à vous de jouez ! Quoiqu’il en soit l’avocat à vraiment plus un tour dans son sac. Un régal. N’hésitez pas à mettre un peu de fantaisie dans votre assiette.

avocats de mon île

Une recette santé simplissime : Bouillon de brèdes mourongue.

Bonzour zot tout.

Ma parenthèse d’aujourd’hui : le brède mourongue ( moringa ). Une plante qu’on vante les mille vertus. Notamment pour ses avantages nutritionnelles, sa richesse en vitamines et minéraux. Donc un concentré de bienfaits pour notre santé .

D’abord une petite définition simple et rapide des brèdes: se sont des feuilles ou jeunes pousses comestibles.

Par ailleurs, à la Réunion le brède mourongue également connu sous le surnom de brède médaille, est une plante qu’on trouve toujours dans les jardins créoles. Un produit qui se cuisine de diverses façons : en bouillon, en fricassée, ainsi qu’en cari (les bâtons).

Brède mourongue

Voila la liste des ingrédients pour cette savoureuse recette santé et surtout simplissime: Le bouillon de brèdes mourongue.

1 bouquet de brèdes mourongue, 2 gousses d’ail, 1 petit morceau de gingembre, eau, sel ainsi qu’un peu d’huile.

Préparation: Triez les brèdes ,prendre les feuilles les plus tendres. Emincez l’oignon. Pilez l’ail , le gingembre. Dans l’huile faites revenir l’oignon , puis l’ail et le gingembre. Ensuite ajoutez de l’eau pour faire le bouillon. Portez à ébullition , salez . Puis mettre les brèdes. C’est prêt quand les brèdes sont bien cuites .

Un plat qui s’accompagne avec du riz.

On peut aussi l’agrémenter avec de la sardine. Je vous laisse découvrir cette succulente recette en vidéo: Bouillon brèdes mourongue et sardines.

Lors de mon dernier séjour , j’ai acheté les brèdes mourongue au marché forain.

Ma petite astuce : j’ai congelé les feuilles, afin de faire des infusions .

tisane de mourongue:

Pour l’équivalent d’une grande tasse: Mettez une petite poignée de feuilles , laissez infuser dans de l’eau bien chaude . Dégustez. Moi ,c’est ainsi que je profite de ce trésor de la nature . Un bon breuvage le soir quoi de mieux pour se détendre non!

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
les bâtons mourongue : en cari c’est un délice.

Une recette insolite : friture de larves de guêpes.

Bonzour zot tout.

Vous connaissez ma passion pour les paysages et la cuisine de mon île. Je vous propose donc aujourd’hui de l’insolite dans l’assiette : des larves de guêpes.

Des guêpes oui ! étonnant non ! Pourtant un met très prisé à la Réunion. On dit aussi “le caviar Réunionnais”. Bref, on aime ou on aime pas ! Perso, moi j’en raffole.

Voila , je partage une recette simple , rapide à réaliser : Une friture de larves de guêpes.

Essayez et vous m’en direz des nouvelles !

Ingrédients: Des larves de guêpes , huile, sel et poivre.

Tout d’abord il faut sortir les larves de leurs nids.


Préparation : Dans une poêle mettez les larves de guêpes avec un peu d’eau salée. Portez à ébullition jusqu’à évaporation. Ensuite ajoutez un peu d’huile pour les faire frire Puis à la fin de la cuisson un peu de poivre.

Servir avec du riz blanc et avec un bon rougail tomates. Bon appétit zot tout .

Une petite parenthèse: les larves de guêpes peuvent être aussi cuisiner en cari.